La sève de bouleau

 

LA SEVE DE BOULEAU

 

 

Dans la vision des naturopathes,l’organisme est pourvu d’émonctoires ( foie intestins reins peau poumons ).

En hiver les métabolismes ralentissent ainsi que les échanges, et le printemps est une période idéale pour relancer ces échanges.

La nature a prévu LA SEVE DE BOULEAU très utilisée en Europe encore il y a 50 ans.

 

La sève de bouleau contient: de la vitamine C, des flavonoïdes antioxydants comme la quercétine, des tanins, de l’acide chlorogénique. Elle est riche en calcium, magnésium, silicium, sodium et potassium. Fraîche, elle contient aussi, immédiatement biodisponibles, des oligo-éléments comme le cuivre, le fer, le manganèse, le zinc si rare dans nos aliments. Elle contient des mucilages, des flavonoïdes, dix-sept acides aminés dont l’acide glutamique qui vivifie et dynamise. Elle contient aussi des cytosines et des sucres sous forme de fructose, de 0,5 à 0,2%.

Par ailleurs, les recherches ont montré que l’acide chlorogénique de la sève de bouleau (qu’on retrouve aussi dans le café) diminue l’appétit, diminue l’absorption des glucides et favorise l’utilisation des graisses pour fournir de l’énergie et permet une perte de poids qui peut atteindre 4kg en 12semaines.

 

La sève de bouleau participe aussi à l’élaboration du salycicate de méthyle, un analgésique, anti-inflammatoire et diurétique efficace.

 

 

Une récolte respectueuse de la Nature

 

La récolte de sève de bouleau fraîche ne nécessite ni abattage, ni sacrifice des arbres. Après avoir percé un trou horizontal dans le tronc, il s’agit de laisser couler la sève goutte à goutte dans une bouteille grâce à un tuyau ( usage alimentaire) , en évitant l’intrusion de poussières et de salissures dans l’arbre. Un arbre fournira facilement un à deux litres de sève par jour, voire jusqu’à dix litres en deux jours pour un arbre de grande taille.

 

Le meilleur moment pour la récolter est après la nouvelle lune de Mars qui aura lieu en 2014, le 1/03 à ne pas confondre avec la lune montante mais il vaut mieux surveiller avec un hiver particulièrement doux la montée de la sève se fera peut être plus tôt ou plus tard.

 

Un petit truc : allez voir ce qui se passe «au bouleau»quand les écarts de température nuit jour deviennent importants.

 

Elle doit provenir de lieux préservés de la pollution et il est impératif que la sève soit fraîche, c’est à dire à l’état pur.

 

Mon expérience, je choisis en hiver mes arbres, des arbres un peu hauts , un peu forts, je m’assure qu’ils soient isolés, ou bien je demande l’autorisation à leur propriétaire et je demande aussi aux arbres s’ils sont d’accord ( eh oui).

 

Je repère un bosquet de 3 ou 4 arbres , munie d’autant de tuyaux que d’arbres , je perce un trou par arbre environ à 0,80m du sol , pas plus , plus elle est près du sol plus elle sera reminéralisante. Le trou se fait à l’aide d’une vrille ou d’une perceuse de la taille du tuyau, s’assurer que la sève arrive ( l’arbre pleure) si ce n’est pas le cas , c’est trop tôt ou trop tard!! Maintenir le tuyau avec du scotch d’emballage , il y aura toujours quelques fuites je cale un jerrycan bien propre de 10litres au moins au milieu des arbres, j’y fais descendre les tuyaux, je maintiens avec un scotch bien solide, j’attends au moins 24h, mais plutôt 48h et je récolte et je remercie!!

 

Une fois la récolte achevée, il faut boucher les trous à l’aide de chevilles de bois et un peu d’argile pour protéger l’arbre contre les infections.

 

 

Conseils pratiques pour la cure

 

Lorsque l’on commence une cure de sève de bouleau, il est conseillé de l’ingérer à jeun, tous les matins pendant 3 semaines.

 

La cure consiste à boire au moins 3 litres de sève de bouleau sur une période de 21 jours. Mais j’ai des clients qui boivent 5litres et d’autres qui réagissent très vite avec très peu.

 

Je conseille pour les personnes hypersensibles , de tester avec une c à soupe le matin à jeun pendant 2 ou 3 jours et de gérer les quantités en fonction de l’état des selles ( diminuer quand les selles deviennent trop molles).

 

Si vous décidez d’aller vous fournir sur Internet ou en magasin biologique, attention à ne pas confondre avec la sève de bouleau pasteurisée (qui perd plusieurs de ses propriétés fondamentales) ou le jus de bouleau (qui n’est pas de la sève, mais une décoction de feuilles de bouleau).

 

Je pense qu’il est important quand cela est possible de récolter soi même, si vous avez des enfants ils adorent!La sève de bouleau est une des cures qui peuvent se pratiquer sans crainte d’effets secondaires , sans contre indications aucune, sans limite d’âge ( en adaptant les doses).

 

PORTEZ VOUS BIEN

Billet de sylvie GALLOIS, (lettre de jean marc DUPUIS)