Les questions

 

Les questions que l’on peut se poser :

 

– Deux ou trois irrigations ne vont-elles pas détruire la flore intestinale ?
Effectivement la flore intestinale est d’une importance capitale, notre écosystème est précieux mais instable. Nous avons  plus de bactéries dans notre tube digestif que de cellules dans le corps !

 

– Elle a une activité antitoxique équivalente à celle du foie
– Elle synthétise les vitamines K et B12
– Elle constitue l’effet barrière immunologique
– Etc…

 

– Tout ceci est vrai quand la flore est de bonne qualité, hors comment peut-elle être de qualité dans un intestin encombré en permanence de matières en putréfaction ?

 

L’irrigation va effectivement entraîner avec les selles une bonne partie de la  flore intestinale, il faut savoir que la flore se régénère en 48h, elle redeviendra saine et équilibrée. Il est aussi possible de réensemencer la flore à l’aide de produits vendus en magasins.

 

– Peut-on faire une irrigation en cours de grossesse ?
La réponse est liée à la thérapeute, pour ma part, je ne fais pas de première irrigation à une femme enceinte.

 

– Combien faut-il en faire et quel est le prix ?
Il est bon d’en faire 2 puis d’évaluer la situation La séance coûte aux environs de 65€ (dont 15€ de produits consommables), elle peut être incluse dans un forfait de soins.

 

– Faites vous des apports ?
Je pratique les irrigations uniquement avec de l’eau filtrée car l’irrigation est plus intéressante parce qu’elle emmène que par ce qu’elle amène, mais il est toujours possible après une irrigation de faire un apport d’huile végétale ou d’hydrolat selon les besoins.